Les ajustements progressifs non linéaires contribuent à l’atténuation du risque

Les Portefeuilles Cycle de vie CI sont fondés sur l’opinion selon laquelle les ajustements progressifs non linéaires judicieusement calibrés de la répartition de l’actif, les prévisions stratégiques et une grande diversification des placements dans de multiples catégories d’actif sont les éléments clés d’une solution à date cible bien conçue qui permettront aux participants aux régimes de pension d’atteindre leurs objectifs de retraite.

Les quatre risques principaux auxquels sont confrontés les participants aux régimes de retraite

L’ajustement progressif des Portefeuilles Cycle de vie CI est conçu pour gérer les risques les plus communs auxquels sont confrontés les participants aux régimes de retraite, à savoir le manque à gagner, la volatilité des marchés, l’inflation et la longévité. Un taux de croissance plus élevé est ciblé lorsque l’horizon temporel d’un participant est long, car son portefeuille est en mesure de mieux résister aux fluctuations du marché à court terme. Par contre, à l’approche de la date de retraite cible ou à la retraite, la préservation de la richesse devient de plus en plus importante. Par conséquent, le programme met progressivement plus l’accent sur la gestion des risques de volatilité et d’inflation, ce qui génère une croissance plus modeste.

CI gère la répartition de l’actif en ajustant progressivement la combinaison des avoirs en actions et en titres à revenu fixe. Elle change également l’exposition aux sous-catégories d’actif principales en fonction des résultats des recherches menées par SSGA. Ces deux mesures ont pour but d’optimiser l’efficacité du portefeuille, ce qui se traduit par une réduction des risques d’investissement et une plus grande possibilité de maximiser les rendements au fil du temps.

 

Target date glidepath construction: optimal at all points